Don't miss a thing! Join our mailing list today!

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

Première course pour les Championnats de foil des Caraïbes

By Margot Mesnard (press writer of the Caribbean Foiling Championships)


Un nouvel événement a débuté vendredi à Orient Bay autour du foil, un sport en pleine croissance pour les amateurs de sports nautiques de la région et d'ailleurs.


Vendredi matin, 40 concurrents motivés se sont rassemblés à Orient Bay pour participer à la toute première édition des Championnats de foil des Caraïbes. Les coureurs étaient un mélange de kitefoilers et de windfoilers chevronnés des îles des Caraïbes voisines et venant de l'étranger, avec de jeunes compétiteurs désireux de montrer leurs compétences en foil.


La pratique du foil s’est popularisée ces dernières années chez les kitesurfeurs et les windsurfeurs. Elle consiste à ajouter un hydrofoil sous une planche de kite ou de planche à voile afin de réduire les frottements de l’eau et soulève le sportif hors de l’eau, paraissant ainsi flotter au dessus de la surface dans un mouvement libre, fluide et rapide.


Comme la course devait commencer à 8h00, tous les concurrents étaient prêts tôt et de bonne humeur. La première course prévue était la course tout autour de l'île, avec un record détenu par Sébastien Queney de Guadeloupe qui a bouclé le tour en 1 heure et 29 minutes l'an dernier. Les championnats ayant deux catégories, une catégorie professionnelle et une catégorie loisir, de nombreux coureurs professionnels été motivés à battre ce record.


La plupart des compétiteurs les plus jeunes, comme Ella Geiger d'Antigua, 14 ans, et Justin Pieterse de Sint Maarten, 15 ans, n'avaient jamais participé à une course de longue distance auparavant. Nolan Bourgeois, un windfoiler de Guadeloupe de 14 ans se confie: "Je suis un peu nerveux mais je veux vraiment arriver jusqu'à la ligne d'arrivée, et je pense que je peux même défier certains adultes."


Les femmes étaient également sur les starting blocks, bien décidées à montrer leurs compétences et à s'amuser. "Ce n’est pas ma première fois à Saint-Martin, mais ma première fois ici pour faire du foil", explique Cora Maziere de Martinique, soutenue par son groupe d’amis venus également pour l’occasion.


Malheureusement, le vent était trop faible et le temps couvert. En attendant que le vent se lève, les concurrents se sont joyeusement rassemblés et ont partagé leurs histoires de foil. Les concurrents venaient d'aussi loin que la Grèce, les Pays-Bas, la France, Porto Rico, le Venezuela, Antigua-et-Barbuda, la Martinique et l'équipe de windfoilers de Guadeloupe a même affrété son propre avion en raison du grand volume de leur équipement. Les touristes se sont également joints au groupe pour en savoir plus sur ce nouveau sport, et ravis de voir un nouvel événement se dérouler sur la baie orientale, dans un esprit amical sur the “friendly island”.


Finalement, les juges de course et Emmanuel Demanez, propriétaire de Windsurf Adventures à Orient Bay, ont décidé que la course ne pouvait pas se dérouler dans ces conditions par rapport à la sécurité, ce qui est une priorité absolue pour les Championnats de foil des Caraïbes. Il a été décidé que la course se déroulerait autour de Tintamarre. Après la pause déjeuner, le vent s'est finalement levé ainsi que le soleil, pendant que les concurrents étaient occupés à préparer leurs kitefoils et windfoils.


Des arbitres de la Fédération Française de Voile venus de Guadeloupe ont donné le feu vert à la course. Les windfoilers ont commencé en premier, suivi par les kitefoilers professionnels. La faiblesse du vent est restée un défi tout au long de la course, et plusieurs participants ont été contraints d’abandonner, aidés par les bateaux de sauvetage de Wind Adventure. La course de la catégorie loisirs a été annulée car il aurait été trop difficile pour les concurrents de remonter au vent.


Le jeune Eliott Pierre-Heym de Saint-Martin a été le dernier à franchir la ligne d'arrivée sur son windfoil, fier d'avoir bouclé le tour complet de Tintamarre et de ne pas avoir abandonné, accueilli à terre par son père et ses frères et sœurs. Maite Benvenu, également sur un windfoil, a déclaré: «Avec ce vent faible, il était difficile de concourir mais la couleur de l'eau est belle et nous avons vu des dauphins au retour!». Les pros ont continué à faire du kitefoil dans la baie jusqu'au coucher du soleil.


Même s'ils n'ont pas tous pu participer à la course, tous les concurrents ont pu sortir sur l'eau et s'amuser durant l'après-midi. Des planches de paddle, du wakeboard et d'autres sports nautiques étaient proposés. Sacha van der Wouden et Maxim van den Pol, les organisateurs, expliquent: «Nous dépendons toujours des conditions météorologiques pour le foil, c'est un sport très en contact avec la nature et nous ne pouvons pas y faire grand-chose, sauf nous assurer que tout le monde passe un bon moment ».


L'événement est toujours maintenu pour samedi et dimanche à Orient Bay, où les compétiteurs professionnels et de loisirs sont prêts à montrer leur savoir-faire et à encourager plus de gens à essayer ce nouveau sport.


Results of today


Picture by Caribbean Foiling Championships: Kitefoil Pro start during Race Day 1

Les Championnats de Foil des Caraïbes lancent leur première édition en 2020, du 21 au 23 février. Ce nouvel événement innovant offrira trois jours de course aux foileurs en kite / windsurf, à la fois en catégorie professionnelle et en loisirs ! Balayée par les alizés, bordée d’eaux cristallines et ensoleillée au quotidien, cette île paradisiaque est le cadre idéal pour cet événement unique. Unique en tous points, et le tout premier grand événement de foil dans les Caraïbes !